> Vous êtes ici : Les Festivals > Festival International de Musiques Militaires > Musiques et artistes invités 2015

Festival International de Musiques Militaires 2015

Info FIMM

SAUMUR - 18e Festival international des Musiques militaires de Saumur - 28, 29 et 30 juin 2019.

Suivez l'actualité du festival. Tarifs disponibles.

2015 Musiques invitées

Festival 2015

FRANCE

Musique de la Légion Étrangère

Direction musicale : Lieutenant-Colonel Émile Lardeux

Devise : «Honneur et Fidélité»

L’Histoire de la Musique de la Légion étrangère commence avec celle de la Légion créée par le roi Louis-Philippe en 1831. Malgré la modicité de ses moyens d’existence, la Musique de la Légion se fait remarquer par ses qualités musicales. Vers 1860, dirigée par M Wilhelm le nombre de ces exécutants atteint 40 musiciens. C’est lui qui composa la marche de la Légion étrangère, le célèbre « Boudin ».

Dissoute au début de la Guerre 14-18, elle renaît à la fin du conflit. L’orchestre symphonique, ajouté en 1887, et l’Harmonie connaissent un essor grandissant. La Musique d’Harmonie, avec sa batterie, ses fifres, trompes et trompettes de cavalerie est une des formations les plus complètes de ce temps-là. Nouvelle dissolution en 1940. En 1945, le Colonel Lefort reconstitue la Musique la Légion pour les cérémonies de la Libération de Colmar.

L’orchestre à cordes n’existe plus, mais l’Harmonie reste prestigieuse. Comme leurs camarades, les Légionnaires de la Musique connaîtront les durs combats d’Extrême-Orient et d’Afrique Nord.

La Musique est installée à Sidi-Bel-Abbès jusqu’en 1962. Puis elle rejoint Aubagne, au sein de la Maison-Mère de la Légion. 

La Musique de la Légion étrangère conserve la tradition du Chapeau chinois, du fifre et du tambour bas imposé par la cadence lente de ses marches. En 1830, le Régiment Hohenlohe, ancêtre de la Légion étrangère défilait à cadence lente : 88 pas / minute contre 120 pour les autres unités. Cette cadence lui confère puissance et majesté. 

Le chapeau chinois, pavillon de cuivre garni de clochettes, est un instrument de musique d’origine turque. Progressivement abandonné au cours du 19e siècle par la plupart des musiques militaires, il a été conservé par la Légion qui l’a orné de queues de cheval. Leur présence trouve son origine dans une vieille coutume : la queue du cheval tué sous le guerrier était témoignage de courage ; exposée devant la tente du chef, elle devenait le symbole du commandement. Les flammes de clairons et les tabliers de tambours sont verts et rouges, les couleurs de la Légion, et portent la grenade à sept flammes.

La Musique de la Légion étrangère forme ses légionnaires musiciens. Ambassadrice de l’Armée de Terre à l’étranger, la Musique fait rayonner le patrimoine musical que sont les chats et marches  de la Légion, reflets des vertus légionnaires. Elle parcourt la France et se produit à l’étranger : Honk-Hong, Mannheim, Londres, Florence, Halifax, Seoul, Moscou, Santiago (Chili). Ses exécutants, groupés autour de leur Chapeau chinois, arborent fièrement les insignes du 1er régiment étranger et de la musique, pour porter haut le renom de la Légion étrangère.

 Légion étrangère

Le lieutenant-colonel Lardeux est chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

FRANCE

Le Bagad de Lann-Bihoué

Direction musicale : Major Philippe RENARD Penn-Bagad assisté du Quartier-Maître Pierre KERBRAT Penn-Soner

Devise : "Waraok Kit" en Breton soit "En avant Marche"

Le Bagad de Lann-Bihoué est un ensemble de musique traditionnelle bretonne (cornemuses, bombardes), le seul bagad professionnel militaire français appartenant à la Marine nationale française. 

Cette formation représente la Marine nationale et la France dans diverses manifestations nationales et internationales. Elle a joué à plusieurs reprises dans le cadre de ses activités devant des chefs d’État. Sa présence et ses prestations originales dans de nombreux festivals en France et dans le monde sont toujours appréciées.

Le Bagad de Lann-Bihoué a vu le jour en 1952 sur la Base aéronautique navale de Lann-Bihoué près de Lorient. Après avoir frôlé la dissolution à deux reprises en1969 et 2000, il connaît en 2001 une étape de consolidation en devenant professionnel. Il a enregistré une quinzaine d'albums lors de ses 60 ans d'existence et participé à plusieurs réalisations ou albums d'autres artistes.

Trente sonneurs signent un contrat d'un an renouvelable trois fois, écrivent et arrangent eux-mêmes les quatre-vingt dix minutes du répertoire du Bagad, en y apportant toute leur personnalité et leurs connaissances, en puisant, entre autres, dans les ressources culturelles bretonnes, terroir de prédilection, dans un style de musique qui leur est propre.

MEXIQUE

Musique des Forces armées mexicaines

Direction musicale : Commandant Agripino Centeno Blanco

La Musique de l’Armée de Terre du Mexique a été créée en 1889 sous le nom du « Groupe de Musique des Pouvoirs Suprêmes » sous la présidence du Général Porfírio Díaz et ayant pour chef d’orchestre le professeur Encarnación Payén. Puis nommée « Musique de l’État-Major » sous la direction du professeur Lorenzo Santibañez.

Elle a également porté d’autres noms : Groupe de Musique de l’Etat-major, Groupe de Musique de la Division 21, Groupe de Musique de l’Etat-major du Ministère de la guerre et de la marine, Groupe de Musique Spéciale numéro 1 et Groupe de Musique de l’Armée de Terre (nom actuel).

En 2010, la Musique de l’Armée de Terre a effectué des nombreuses prestations dans tout le pays, à l’occasion des célébrations du  bicentenaire de l’Independence du Mexique et du centenaire de la révolution mexicaine.

Les activités actuelles de la Musique de l’Armée de Terre sont : les cérémonies officielles, les honneurs rendus au président de la République du Mexique et ses invités étrangers, les défilés militaires, et de nombreuses prestations artistiques devant des publics civils ou militaires.

Pour le festival international de musique militaire de Saumur 2015, la musique a intégré des musiciens de l’Armée de Terre, l’Armée de l’Air et de la Marine mexicaines. En cette occasion, cette fomation est nommée :

Musique des Forces Armées Mexicaines.

POLOGNE

Orchestre Militaire de Radom

Direction musicale : Capitaine Slawomir Cwiek

L’Orchestre Militaire de Radom a été créé en 1952. Il est depuis rattaché à l’École d’Aviation de Radom et à l’Armée de l’Air. Son fondateur et premier chef d’orchestre fut le major Helmut Golcz.

Depuis 1998, cette fonction est dévolue au Capitaine Slawomir. L’adjudant Thomas Chwaliński en est le Tambour-Major.

Son répertoire est très vaste : transcriptions symphoniques, compositions patriotiques, œuvres religieuses, adaptations de chansons. Des membres de l’orchestre ont formé un ensemble de musique de chambre. L’Orchestre Militaire de Radom possède également des solistes de grande renom.

L’Orchestre est présent dans de nombreuses manifestations militaires, civiles (parades et spectacles) et religieuses. En 1991, il a accueilli le Pape Jean-Paul II sur le tarmac de l’aéroport de Radom.

Il participe à de prestigieux concours tels que le concours national de musiques militaires. En 2003, il y a pris la troisième place. En 2009, il a reçu un prix spécial pour son spectacle de parade. 

En 1999, L’Orchestre Militaire de Radom a participé aux célébrations du 50e anniversaire de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord. Il est présent dans d’importants festivals internationaux et nationaux : Festival International de la Musique de l'Aviation à Wroclaw et Festival international de Musiques militaires de l’Air à Cracovie.

En 2002, l'orchestre a joué en Belgique et en France. Dans les années 2007, 2011 et 2015, il a participé à une série de concerts (Musikparade) en Allemagne. L’Orchestre a représenté à plusieurs reprises l'armée polonaise et l’Armée de l’Air à l'étranger.

L’Orchestre Militaire de Radom se compose actuellement de 28 musiciens dont une femme. Ils sont pour la plupart diplômés de la Haute Ecole Militaire de Musique de Gdansk, l'École de musique à Radom et de l'École militaire NCO à Zegrze. Ces musiciens font en sorte d’améliorer constamment leurs compétences dans les établissements d'enseignement supérieur de musique.

SUISSE

Fanfare d’École des Recrues 16-1-2015

Direction musicale : Premier-Lieutenant Gian Walker, Sergent Christian Kyburz, Adjudant d’État-Major Philipp Rütsche

Cette année, une cinquantaine de jeunes musiciens talentueux forment la fanfare d’École de Recrues 16-1. Ces jeunes gens ont commencé leur École le 9 mars 2015 sous la direction musicale du Premier-Lieutenant Gian Walker. Pour l’assister dans cette tâche, ce dernier bénéficie de l’appui du Sergent Christian Kyburz, spécialiste des percussions, et de l’Adjudant d’État-Major Philipp Rütsche, qui se charge de la formation des tambours et de la chorégraphie. Du point de vue administratif, l’école de recrues est placée sous la conduite du premier-lieutenant Reto Tschopp, commandant de compagnie.

Première École de Recrues de l’année 2015, l’ER 16-1 évolue en formation harmonie avec un groupe de tambours. Malheureusement, il semble que la fanfare soit confrontée au même problème que l’Association suisse des musiques : la pénurie de clarinettistes. Par conséquent, il n’a de loin pas été aisé de choisir des partitions pour cette formation.

Néanmoins, quelques moments forts attendent les trente-neuf trompettes, les sept batteurs et les huit tambours, qui joueront notamment lors d’un spectacle commun avec le PC7 Team des Forces aériennes, donné à l’occasion de l’exposition militaire Morgarten 2015, ou qui se produiront en France, au Festival international de la musique militaire de Saumur. Ils interpréteront également, et pour la première fois, le morceau Follow me de Christoph Walter lors du concert de gala donné à Trimbach dans le cadre de l’année de la clarinette.

La fanfare sera souvent engagée d’ici à la fin de son ER, le 31 juillet 2015. Elle se produira en effet dans toute la Suisse, majoritairement lors de manifestations militaires, mais aussi à l’occasion d’événements marquants, tant cantonaux que nationaux.

Cher public, l’ER 16-1 de la musique militaire se réjouit de vous accueillir, en salle ou en plein air, et de vous proposer des sonorités aussi variées que colorées comme seule une fanfare peut en offrir.

Elle espère vous trouver nombreux à ses concerts où elle vous réservera un accueil chaleureux.

Merci de nous faire part de vos avis concernant la présentation des Musiques invitées.

UKRAINE

Orchestre de la Police de Khmelnitsky

Direction musicale : Sergiy Rabiytschuk

Cette formation musicale Ukrainienne est lauréate de nombreux prix et participe à des spectacles, concerts et festivals tant en Ukraine que sur tous les continents.

Les danseurs dirigés par le cho-régraphe Sergueï Pedan, apportent une touche expressive de la culture Ukrainienne, inspirée des chants et danses des villages les plus retirés du pays.

Le style, les chapeaux et les couleurs représen-tent les costumes des armées des Cosaques de Zaporoge au XVIIème siècle, ils étaient dirigés par le héros du peuple Bogdan de Khmel-nitsky qui libéra le peuple.

L’orchestre est placé sous la direction de monsieur le colonel Sergiy Rabiytschuk.

NATACHA MAKAROVA

CANTATRICE SOPRANO

Née à Moscou, Natacha MAKAROVA a été l’élève de la célèbre diva russe: Héléna OBRAZTSOVA, dont elle fut par la suite assistante en tant que docteur du Conservatoire Tchaïkovsky de la capitale russe.

Natacha MAKAROVA a parcouru le monde, comme soliste. Parmi les grands rôles qu’elle a chantés, entre autres au théâtre du Bolchoï, citons ceux Tosca, de Puccini, d’Elvire dans le Don Juan de Mozart, et de Santuzza dans l’opéra de Mascagni: Cavalleria Rusticana.

 

Sollicitée par de nombreux festivals, elle interprétera la chanson de SYLVA tirée de l'opérette Princesse CZARDAS de Emmerich KALMAN , avec la puissance et l'émotion slaves, que l'on retrouve dans sa voix chaude et passionnée.